AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion




Partagez | 
 
Scytale - elle fut condamnée à aimer.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

DEBUTANT
Messages : 1
Date d'inscription : 25/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur


Mar 26 Fév - 1:47
FICHE TECHNIQUE


Nom : //
Prénom : Scytale
Âge : Inconnu
Sexe : Femme
Race : Auror
Groupe : Hostile
Croyances : Elle sert les volontés de la lune argentée.

Description physique :
Vile tentatrice, serpent des ténèbres… Toi qui en quelques mots emprisonna l’âme des plus faibles, qui d’un souple envoutas leurs esprits et d’un baiser, les mena aux portes de l’oubli…
Scytale, Nerehis, quelques furent les prénoms qu’on lui donna, cette femme fut marquée par l’empreinte du mal, de la haine, de la rancœur… Mais aussi de l’espoir et d’un amour si puissant qu’il en devint presque malsain. D’un seul coup d’œil, pour un spectateur avisé, il vous sera aisé de reconnaître ce tourbillon anarchique qui s’agite en elle.

Il s’agit d’une femme d’une taille imposante. Mesurant plus d’un mètre soixante-seize, elle est néanmoins étonnamment mince bien qu’elle n’atteigne pas la maigreur pour autant. La peau légèrement halée au grain serré, un ventre plat, des jambes interminables et des hanches voluptueuses, ses formes appellent à la sensualité et au désir. Des membres fins, se mouvant continuellement dans la délicatesse, Scytale est une femme qui agit toujours avec grâce même dans les situations les plus extrêmes. Une chute de reins vertigineuse, de longues mains fines et des épaules étroites, son cou d’un port altier soutient un visage sans défaut où le mépris et le sarcasme se peignent sur ses traits.
Une longue chevelure brune aux reflets cuivrés coulant jusqu’à son bassin, il s’agit-là de la preuve même de sa partie humaine. Epaisse et luxuriante, elle y prend particulièrement soin bien qu’elle les garde le plus souvent attachés. De longues mèches effleurant ses joues, elle affiche un faciès en longueur aux esquisses délicates. Une bouche pulpeuse naturellement rosée, un nez droit, des yeux aux longs cils d’une couleur cobalt, Scytale a conscience qu’elle est une femme belle. En revanche, si elle n’hésite pas à mettre ses atouts en valeur, frôlant parfois la provocation, jamais au grand jamais elle ira au bout de sa séduction… Car son cœur n’est réservé qu’à un seul être. Un être aussi sombre et aussi tourmenté qu’elle l’est…

Bien souvent, Scytale porte des vêtements de cuir moulant sous les différentes pièces de l’armure légère qu’elle revêt. Dispensée de porter un heaume puisque les effets des drogues ne l’atteignent pas, elle en met néanmoins parfois un afin de dissimuler le haut de son visage. Assemblage de lamelles d’acier enchantées, elle privilégie la couleur cuivrée sur les autres et n’aime guère les tons plus clinquants tels que l’argent ou l’or. Puissante magicienne, Scytale ne dédaigne pas l’utilité d’avoir une bonne lame en main et elle porte à sa hanche droite une épée de l’ordre à lame moyenne et à la garde finement ciselée. De l’autre côté de son bassin, elle y accroche souvent un fouet constitué de petits maillons qui lui servent dans le cas d’étranglements ou de captures.

Prenant naissance à son nombril, le tatouage d’un serpent vient s’enrouler deux fois autour de sa taille, sa tête disparaissant au creux de sa poitrine. Une œuvre que personne n’est censé avoir vu hormis les plus grands de l’ordre… Mais la nature a ses caprices et si bafouer les règles équivaut à la souffrance, elle endure.
Portant peu de bijoux, s’ornant rarement la chevelure et ne se rougissant pas les lèvres comme le font certaines femmes, Scytale laisse libre court à sa beauté naturelle sans chercher à l’embellir d’une quelconque autre façon.
Agile, souple et instinctive, elle n’est pas une guerrière d’élite mais une arcaniste. En revanche, elle reçut un entrainement serré et est parfaitement capable de se battre au corps à corps ou avec une arme et se leurrer sur sa fine apparence serait une erreur… Car à défaut de ne pas posséder une apparence monstrueusement imposante, Scytale possède du sang meenorien qui fait d’elle une personne à la force supérieure à la moyenne.


Description mentale :
Dans l’ordre, on vous apprend à oublier votre personnalité profonde pour vous donner corps et âme aux objectifs de la lune argentée. Votre nom, votre passé et votre présent vous est arraché… Seul votre avenir existe encore et est donné à la cause que vous servez aveuglément. Aucun individualisme… Vous, aurors, n’êtes qu’une seule et même entité destinée à annihiler la pourriture de ce monde.

Ainsi, Scytale est, comme la plupart de ses confrères, quelqu’un qui face aux étrangers, se montrera discrète et ne parlera que très peu, voire pas du tout quand ça ne sera pas son rôle dans le groupe. Imposante par son charisme et sa froideur, ce silence dissimule en réalité ce qu’elle est vraiment. Ayant été confrontée très jeune à la souffrance et à une enfance dramatique, elle aurait pu devenir une orpheline débrouillarde et indépendance mais quand elle fut transférée à Durza Ork avec son frère, elle comprit que ses désirs seraient oubliés, relégués au rang de simples souvenirs futiles.
Apprenant à faire taire ses envies, Scytale est quelqu’un qui sait se maîtriser en toute circonstance. Jamais vous ne la verrez exploser dans de grandes crises de colère. Ho non, car comme son nom, Scytale est tel un serpent… Insidieux, discret et terriblement dangereux. Se glissant là où vous ne vous y attendez pas, elle saura bien souvent manier le cœur des hommes afin de les ramener à sa cause. Ses talents d’oratrice ayant été reconnus, il n’est pas rare qu’on lui confie des missions qui nécessitent un peu plus de doigté que du simple bourrinage.
Plutôt sarcastique, elle n’a pas conscience de l’impact de ses mots, ou plutôt, elle possède un mépris profond pour tous ceux qui ne font pas partie de l’ordre. Elle exècre la faiblesse, à commencer par la sienne lorsqu’elle s’en rend compte, et peut se montrer d’un mépris écrasant. Se complaisant dans le péché, jouant avec les nerfs des autres, aimant dépasser les limites, cela ne change rien au fait qu’elle est parfaitement soumise aux dirigeants de l’ordre du juste. Bien qu’il lui arrive régulièrement de bafouer l’une de leur loi en se rapprochant de son frère…

Scytale aime la provocation, la séduction et si elle n’est pas dans la vulgarité, la limite n’est pas loin. Cruelle par certains côtés, elle peut sembler bien souvent illogique, notamment quand il s’agit de mise à mort. Si l’un de ses supérieurs lui ordonne de tuer quelqu’un, enfant, femme, vieillard ou homme bien portant, jamais au grand jamais elle n’hésitera. En revanche, si jamais elle croisa la route d’un animal blessé, elle pourrait faire preuve de compassion… Si on peut appeler ça de la compassion puisque bien souvent, elle préfèrera achever la bête pour lui épargner une souffrance inutile. Oui, car Scytale prend du plaisir à voir ses ennemis agoniser mais quand il s’agit d’un des siens, sa tristesse est immense. Il existe deux principes qui régissent sa vie : on ne touche pas à sa famille, et on ne touche pas à l’ordre. Deux principes qui ne font qu’un, bien souvent…

Comme tous les siens, elle est une parfaite machine à tuer. Vile et sournoise, elle excelle dans l’art du mensonge et de la manipulation. Espionne accomplie, s’infiltrer chez les ennemis lui est facile malgré son physique parfois reconnaissable. Car Scytale est quelqu'un qui aime le risque… Mettre sa vie en danger lui donne l’impression d’exister réellement et de se détacher du rôle de pion auquel on l’a assigné. Elle se sent vivre, elle aime ce frisson qui la gagne lorsque la mort la guette. Du masochisme ? Peut-être un peu… Vous savez, lorsque vous vous laissez aller à votre passion et qu’il y a comme un fer porté à incandescence qui vous brûle la peau, vous finissez par prendre gout à la douleur…
En dehors de cela, Scytale peut simuler la douceur et la gentillesse avec une facilité déconcertante qui tenterait presque à croire qu’il s’agit là de la personnalité qu’elle aurait eu si on ne l’avait pas arraché à la vie qu’elle aurait pu avoir sans l’intervention de l’ordre dans sa vie… De simples spéculations, évidemment.


Capacités :
Scytale est une magicienne confirmée et ce que l’on pourrait appeler, une arcaniste meenorienne. Maître des enchantements, comme l’est son peuple, elle est experte en cryomancie et n’a guère besoin d’un point d’eau à proximité pour user de cette capacité. Maîtrisant convenablement l’osirique aussi, elle peut donc allier ces deux magies afin de se rendre beaucoup plus redoutable.
Descendante meenorienne, Scytale est dotée du talent de régénération qui la préserve des dégâts des drogues de l’ordre et du principe mortel du sceau qui lui est apposé sur la peau, lui ôtant l’obligation de dissimuler constamment son visage. Sa force physique supérieure à la moyenne bien qu’elle n’atteigne pas celle d’un meenorien guerrier et entrainé, elle est en revanche extrêmement souple et agile dans les moments où elle est obligée de se battre au corps à corps.
Elle manie très bien une épée et s’est spécialisée dans le maniement du fouet, ou plutôt de la chaîne. En revanche, dans un combat, elle se tient souvent à distance, usant principalement de sa magie et non de ses armes.
La drogue lui donne aussi un regain de force et de vitesse ainsi qu’à une perte de sensibilité qui lui permet d’endurer aisément la douleur.


Équipement :
Scytale possède une armure de l’ordre ainsi que ses armes. Une épée à lame moyenne, une longue chaîne qu’elle utilise comme un fouet et diverses fioles de drogue qu’elle prend durant ses missions. Ses armes peuvent passer à travers la magie comme un rien et son armure décuple sa puissance magique. Scytale ajouta elle-même un enchantement à son armure lui permettant de la renforcer par des plaques de glace bien plus résistantes que la moyenne.
Son heaume, ressemblant comme à un assemblage de fines plaques d’acier, la protège des attaques psychiques et protège son esprit de ceux qui voudraient lire à l’intérieur. En dehors de cela, elle ne possède pas grand-chose de plus…



HISTOIRE

L’enfance… Un épisode décisif dans la vie d’une personne mais qui fut pourtant balayé comme poussières au vent.
Scytale se nommait jadis Nerehis, il s’agissait d’une petite fille volontaire qui aimait rire et s’amuser. Déjà touchée par l’empreinte de la puissance, attrait directement hérité de sa mère, elle était en revanche, très loin de la femme qu’elle devint aujourd’hui.

Sa famille était assez réduite, il n’y avait que sa mère et son frère. Elle se souvenait encore de la naissance de ce dernier, de ce sentiment de jalousie qui l’envahit quand ce poupin braillard venait à la réveiller la nuit et quand sa mère, celle qui ne voyait qu’elle, se précipitait au berceau pour consoler ce petit être fragile. Ho, elle le hait… Longuement, passionnément. Il lui arrivait de se tenir juste au-dessus de lui, à trois ans à peine, et de regarder les minuscules petits poings qui frappaient le vide, annonce juvénile d’une grande puissance physique. Elle fixait longtemps les quelques cheveux d’un noir profond sur cette petite tête, ces grands yeux d’un bleu de glace si semblables aux siens… Et elle commença à le détester autant qu’à l’aimer. Pourtant, elle ne lui fit aucun mal… Elle qui pouvait tuer des animaux pour le simple plaisir de tuer le temps, qui s’amusait à bruler des fourmilières ou bien à jeter un caillou dans une portée de canetons… Non, elle ne lui fit aucun mal car en elle s’éveillait l’écho d’une attraction qu’elle ne connut pas avec sa mère.
Femme aussi méprisée que respectée, sa génitrice était d’une telle beauté que son métier de courtisane semblait avoir été créé pour elle. Côtoyant les plus grands, partageant le lit des plus beaux, bien souvent ses deux enfants vivaient dans des draps de soie mais continuellement, ils étaient oubliés. Magicienne de renom, cryomancienne accomplie, leur mère enchantait le cœur des hommes par ses paroles suaves et faisait s’extasier les spectateurs grâce à ses tours fabuleux et ses grandes sculptures de glace.

Les années passèrent et Scytale continuait de suivre sa mère, son frère cramponné au bout de son bras tandis qu’elle était forcée de grandir plus vite pour pouvoir assumer ce rôle de sœur et de mère substitutive lors des absences de la réelle porteuse de ce titre. Tout allait pour le mieux… Ho, elle n’était pas particulièrement heureuse mais elle n’avait pas à se plaindre. Leurs nombreux voyages lui permettaient de découvrir le monde, elle gagnait en expérience et pouvait même parfois, quand sa mère était de bonne humeur, apprendre les bases de la magie cryomancienne, se découvrant un don inné dans cette voie-là. Alors elle commença à s’intéresser un peu plus à ces dons étranges qui rendaient les gens plus forts… Et elle tâtonna comme elle put, attirée par l’osirique, puis l’enchantement qui semblait être une capacité chez elle. Evidemment, à son âge, ce n’était que de simples illusions, de petits tours insipides et sans grands intérêts mais qui la faisaient rêver.
Dix ans… Ou presque. L’arrivée dans une nouvelle vie, un nouveau cap. Suffisamment âgée pour ressentir les tensions de sa mère, trop jeune pour en comprendre la cause, elle comprenait néanmoins que quelque chose ne tournait pas rond. Elle ne sut ce qui la poussa à agir ainsi, mais plus tard, quand cette petite famille fuit en fuite, réduite à se cacher et à abandonner un confort dans lequel elle avait vécu, elle apprit que sa mère avait assassiné une haute personnalité par sa magie. Ainsi, Scytale comprit à quelle point que ce qu’elle pensait être un don du ciel, pouvait aussi devenir l’instrument des enfers… Et elle hait sa mère de les avoir mêlé à cela, son frère qui était encore trop jeune pour être confronté à de telles épreuves, elle qui l’était à peine moins…

Un jour, une nuit plutôt, il les retrouva. Son nom ? Elle ne le savait même pas… Mais la lame de la justice s’abattit, le sang vola comme les larmes du repenti et la petite fille ne put s’empêcher de crier. De peur, de rage, peut-être… Et quand son visage se tourna vers nous, mes craintes volèrent en éclat. Il n’aurait pas la vie de son frère, il ne lui prendrait pas la sienne… Sa magie se déchaina comme si elle avait été catalysée jusqu’à ce temps. L’air se glaça autour d’eux, ses pics, sculptures de la mort, fusèrent vers lui comme la sentence d’une souffrance subie. Elle put observer, effarée, son cadet qui bondissait vers lui, faisant voler la roche en éclat autour de son corps. Si jeune, si fort… Ils ne parvinrent pas à l’effleurer.
Nos capacités durent les sauver, ils s’en rendirent compte bien après… Mais cet homme si fort, si impressionnant à l’aura écrasante… Il les prit avec eux, laissant dans leur dos les souvenirs et les souffrances du passé. Où les mena-t-il ? Durza Ork… Un lieu synonyme de puissance, de dévotion… et d’incertitudes.

Là-bas, ils la brisèrent, morceau par morceau… Ils ôtèrent la corruption qui était en elles, lavèrent la souillure et le mensonge et la façonnèrent à nouveau. Cela dura longtemps, des années qui lui semblèrent être des siècles. On lui apprit le concept de vaincre le mal par le mal, d’améliorer sa puissance, de faire d’elle une magicienne d’exception, une enchanteuse d’élite qui aida grandement lors de la création des armes. Scytale avait trouvé sa place, sa nouvelle famille, sa nouvelle voie… Mais elle n’avait pas encore son nom ni ses armes. Elle fit pourtant de nombreuses missions, souvent envoyée aux côtés de son frère avec qui ses liens attirèrent de la méfiance… Mais les résultats de ses entrainements suffisaient à atténuer les mots qui se chuchotaient autour d’eux. Elle devint bientôt une pièce important de l’échiquier de cet ordre et sa valeur fut reconnue… Et puis un jour, elle eut seize ans. Arrachée à la vie qu’elle menait, elle se souvenait encore de leurs paroles. Nerehis… Ils l’appelaient toujours par son prénom, symbole même qu’elle n’était pas complète. Et ils lui donnèrent la possibilité d’intégrer les rangs. Car, comme ils l’annoncèrent, elle était tel le serpent, un être fourbe, manipulateur mais non dénué d’instinct. Et le verdict tomba… Tue, ou bien sois tuée. Il lui fallait aller chercher son honneur et sa puissance dans les montagnes noires, là où les ténèbres envahissent les lieux. Tue, ou sois tuée. Un choix facile à faire, difficile à respecter, peut-être…

Elle partit sans rien. Sans au revoir, sans encouragement, sans objet. Son voyage fut aisé jusque-là bas et s’il lui prit de longs mois pour y parvenir sans éveiller de soupçon, l’année qui découla entre temps ne fut pas perdue. Elle erra longtemps dans les villages aux alentours, chercha minutieusement la présence d’un monstre reptilien dans ces montagnes… Car les scytales étaient des créatures rares qui passaient le plus de temps à digérer dans une caverne sombre qu’à chasser. Il fallait choisir le bon moment, et il n’y en aurait pas beaucoup…



EN DEHORS DU RP

Nom : namého!
Âge : dix huit bougies
Trucs préférés : me gratter l'oreille droite
Un film : épouses et concubines
Un jeu vidéo : les sims hahahahaha
Un livre : Le pacte des marchombres
Comment tu es tombé ici : un caillou sur ma route
Avis sur le forum : la modo en chef est superbe!
Quelque chose d'inutile à dire : yé vous regarde tous!

Signature

avatar

FONDATEUR

Perso
Description: Qui est donc ce fameux Salmon Al-Jabâr ? La question éternelle. Et pourtant, malgré le grand nombre de surnoms et de noms qu'on lu a donné, il reste un personnage totalement anonyme et mystérieux. Vagabondant à travers le monde et cherchant pertinament quelque chose, Salmon est ce qu'on pourrait appeller un être libre, doté d'un grand esprit et d'une conscience vaste. Ses longues années de voyage lui ont permis d'avoir un grand savoir. Il a également passé énormément de temps dans des bibliothèques à lire des livres historiques... Mais finalement, qui est t-il?
Messages : 982
Date d'inscription : 04/10/2012

Voir le profil de l'utilisateur


Mar 26 Fév - 1:51
Bienvenue dans le forum.

Puisse votre fiche être couronnée de succès.

Signature

Vous m'avez déjà vu quelque part ? Certainement.
Vous avez déjà entendu parler de moi ? Bien entendu.
Moi je vous connais, Invité.

avatar

CONQUÉRANT

Perso
Description: – Aussi, vois ce souris fin et voluptueux Où la Fatuité promène son extase ; Ce long regard sournois, langoureux et moqueur ; Ce visage mignard, tout encadré de gaze, Dont chaque trait nous dit avec un air vainqueur :
Localisation : Dans l'ombre de la lune.
Messages : 286
Date d'inscription : 18/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur


Lun 4 Mar - 9:57
Je me relance

edit 11 mars: Deuxième relance (attention au bout de trois relances sans réponse, la présentation sera envoyée dans le registre de l'oubli). Si vous souhaitez une rallonge, adressez-vous à un membre du staff.

enjoy' o/

bwahaha



...

avatar

MODERATEUR

Perso
Description: Un dragon d’argent huit fois centenaire, élevé par un gentil démon, ex chasseur de dragon, voilà ce qu’est Asmaroth. De nature solitaire, il aime voyager seul. Il lui arrive néanmoins d’apprécier la compagnie quand celle-ci se fait discrête.
Messages : 188
Date d'inscription : 04/01/2013

Voir le profil de l'utilisateur


Mer 20 Mar - 20:55
bon, ça faisait un moment que je m'en occupait pas des fiches.

Troisième relance (attention au bout de trois relances sans réponse, la présentation sera envoyée dans le registre de l'oubli). Si vous souhaitez une rallonge, adressez-vous à un membre du staff... Enfin à toi-même quoi

Ps: Vil, mets-toi au boulot, tisuite!!

Signature

avatar

CONQUÉRANT

Perso
Description: – Aussi, vois ce souris fin et voluptueux Où la Fatuité promène son extase ; Ce long regard sournois, langoureux et moqueur ; Ce visage mignard, tout encadré de gaze, Dont chaque trait nous dit avec un air vainqueur :
Localisation : Dans l'ombre de la lune.
Messages : 286
Date d'inscription : 18/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur


Sam 30 Mar - 17:19
je vais reprendre cette fiche

avatar

MODERATEUR

Perso
Description: Un dragon d’argent huit fois centenaire, élevé par un gentil démon, ex chasseur de dragon, voilà ce qu’est Asmaroth. De nature solitaire, il aime voyager seul. Il lui arrive néanmoins d’apprécier la compagnie quand celle-ci se fait discrête.
Messages : 188
Date d'inscription : 04/01/2013

Voir le profil de l'utilisateur


Jeu 18 Avr - 18:59
Première relance (attention au bout de trois relances sans réponse, la présentation sera envoyée dans le registre de l'oubli). Si vous souhaitez une rallonge, adressez-vous à un membre du staff.

Signature


Contenu sponsorisé




Signature

 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1