AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion




Partagez | 
 
Le prophète rouge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

FONDATEUR

Perso
Description: Le Maître des Sceaux, aussi appellé « L'omniprésent », est une entité qui ne fait pas partie du cycle de la vie et du temps. Il est hors de l'univers et tout ce qui l'entoure. Ce personnage anthentique et mythique observe le monde dans l'ombre et le regarde évoluer depuis maintenant des millénaires. Les anciens écrits font référence à lui comme étant « la mort » qui apparaîtra seulement aux êtres rendant leur dernier souffle.
Localisation : Néant.
Messages : 133
Date d'inscription : 30/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur


Mer 20 Fév - 2:40


Son nom est celui qui est admiré, son nom est celui qui est choisi, son nom est digne d'éloges ! Il est le guide, l'esprit : il a toujours été là, et le sera encore pour les âges à venir. L'esprit de vérité, la lanterne dans les ténèbres, le prophète rouge. Sa cape brillait d'une lumière écarlate, son sourire illuminait les routes pendant que l'obscurité de la nuit s'abattait sur le monde, et ses paroles enchanteresses.


“ Au nom de qui parlez-vous ? Qui êtes-vous, et que cherchez-vous à accomplir ? Vous semez le désordre dans l'esprit des hommes et réduisez leur foi au néant. Encore une fois, qui êtes-vous ? ”


“ Le messager. ”


Il apparut pour la première fois au centre du palais Saâbre alors que deux enfants se disputaient un morceau de pain. Il se rapprocha en chantant une berceuse, et ils l'écoutèrent : attentionnés, ils arrêtèrent de se quereller et regardèrent attentivement l'homme barbu à la cape rouge s'approchait d'eux. Il souriait, fixait lui aussi les deux enfants ; une certaine joie se dessina sur les visages de ceux-ci, voyant l'homme à la cape rouge multipliait le morceau de pain en deux morceaux. Magie, illusion, les deux morceaux de pains furent multipliés et les deux enfants s'échangèrent à nouveau un sourire. Qui était cet homme qui parvenait à faire sourire n'importe-qui et n'importe-où ? Le prophète rouge, un esprit, un guide ; l'histoire telle qu'on la conte aujourd'hui n'en dit pas grand chose et pourtant, d'anciens ouvrages témoignent de son existence et de sa venue dans le monde du Naldor. Les hommes le nommèrent "le prophète rouge", se proclamant comme envoyé d'un créateur. Il accomplissait des miracles, rendait la vue à ceux qui la perdaient, consolait ceux qui s’effondraient, donnait le sourire à ceux qui le méritaient. Avec lui marchèrent des hommes, des elfes, des nains. Les plus grands rois l'invitèrent, les plus grands sages paraissaient comme des enfants devant ses paroles, les plus cléments prenaient exemple sur sa personne : tel était le prophète rouge, et son devoir était de faire passer le message. Un message qui consistait à guider les êtres vivants vers leur créateur, le seul.


“ Il disait qu'il existait dans notre univers des formes de vie supérieures, des êtres qui dépassaient notre conscience, notre perception et notre imagination toutes les trois réunies. ”


“ Des êtres ? ”


“ Il les appelait...les créateurs. ”





Paroles du prophète rouge.

“ Un jour, ce monde sera à nouveau dévasté par un brouillard grisâtre qui s'abattra sur les terres et qui les engloutira là où elles sont nées : l'obscurité. C'est alors que l'on se souviendra de mon nom ”

_____________________________

“ Il est facile de pardonner un enfant ayant peur du noir, pas un démon qui s'en nourrit ”

_____________________________

“ Je ne crains la mort mon Roi, et je sais ce qui se trouve au-delà de ses frontières. Pas vous. ”

_____________________________

“ Toutes choses ont une origine. Toutes choses ont été engendrées, façonnées par les mains de ceux qui voient et qui savent ”


“ Par qui ont été engendrés ceux qui voient et qui savent ? ”


“ Ils ne l'ont pas été mon cher, car ils sont à l'origine de la création en elle même : comment peuvent t-ils être engendrés ? ”

_____________________________

“ Voyez-vous, "prophète rouge" ? J'ai ordonné que l'on exécute cet esclave : je lui ai pris la vie, et ce avec de simples paroles. Je suis Dieu ! ”


“ Mon créateur soulève les trois lunes à l'aube ”

Signature

 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1