AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion




Partagez | 
 
A l'ombre des falaises [suite] -Frontières du Varnhak
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

ADMIN

Perso
Description: Ahiyyad est un ex-esclave et un ancien de la Garde Noire. Il porte les vêtements communs à la gent Vampiresque lorsqu'il se trouve à Serkheim mais préfère se grimer en noble lors de ses excursions en terre étrangère. Il se bat à mains nues lorsqu'il souhaite s'amuser, mais à aussi recours à l'Umbromancie, une discipline propre aux vampires. Depuis sa naissance, il est à la recherche de son créateur, l'énigmatique Japet.
Localisation : Serkheim-Capitale des Nocturnes
Messages : 513
Date d'inscription : 07/10/2012

Voir le profil de l'utilisateur


Mar 12 Fév - 14:12
Voilà bientôt deux semaines que le vampire et la jeune femme arpentaient les sables sans fin du Noara. Deux semaines de calvaire, pour l'un comme pour l'autre. Ahiyyad avait dû se résigner à voyager de jour comme de nuit. Ils n'avaient que très peu dormi, et ce uniquement le jour à l'ombre de rochers. Le nocturne avait pris garde a ne dormir que d'un œil, il avait pu constater une certaine...instabilité chez sa protégée.
La nuit, ils marchaient sans trêve, le vampire traçant la route loin devant l'ancienne esclave. Il se retournait fréquemment afin de fouiller l'horizon, mais jusqu'ici, nulle trace de leurs poursuivants.

Puis ils étaient arrivés en vue des terres rocheuses du Varnhak. Ils avaient dû traverser la frontière quelques jours auparavant...Une chance qu'ils ne soient tombés sur aucune patrouille. Et cela diminuait encore les risques que leurs poursuivants ne les rejoignent. L'oriental observa les alentours : Ils se trouvaient aux abords d'une cuvette naturelle. De l'autre côté de cette cuvette se trouvaient les Orcs. Au souvenir des mercenaires qu'il avait déjà croisés au cours de quelques missions, il esquissa un rictus. Mieux valait se reposer avant de tenter le contact avec leurs frères du Varnhak. Le vampire fit signe à la jeune femme : Ils se reposeraient ici pour la nuit, et pourraient même se permettre d'allumer un feu.

Quelques instants plus tard c'était chose faite, et tandis que la femme se réchauffait au foyer, le nocturne s'était éloigné de quelques pas, scrutant l'autre bord de la cuvette. Il préférait rester aussi loin que possible se sa compagne, la faim et la fatigue le taraudant.

Signature



Comme tu me plairais ô Nuit! sans ces étoiles
Dont la lumière parle un langage connu !
Car je cherche le vide, et le noir, et le nu !

Le cri du crieur de nuit.

avatar

VOYAGEUR

Perso
Description: Leantena, est une jeune femme malade de son passé, elle se soigne dans l'alcool et la fête. Mais surtout ce sont les voyages qui la font gérir petit à petit.
Messages : 216
Date d'inscription : 27/10/2012

Voir le profil de l'utilisateur


Mar 19 Fév - 17:39
Durant ce long voyage désertique, Leantena n'avait eut que deux compagnons. Le premier ne parla gère, les seuls mots qui sortaient de ses lèvres était des ordres, que la jeune femme ne se risqua pas de contester une seule fois. Son autre compagnon en revanche lui ne cessait de criailler des les oreilles de la voyageuse; c'était la peur...
Cette terreur intolérable n'avait cessé de se faire sentir, voyager seule avec un vampire était loin d'être rassurant. Tout d'abord, elle du apprendre à supporter son aura. Cette violence meurtrière qu'il dégageait était physiquement difficile à supporter. Et moralement aussi, lutter contre cette peur usait les nerfs et l'esprit, ainsi, même si le régime était relativement tranquille, la guerrière se trouvait dans un état de fatigue avancée.
Ces seuls moment de répits étaient tels que celui ci, quand le vampire s'éloignait pour... Vaquer à ses "occupations" de vampire sans doutes. Cette pensée lui fit froid dans le dos. Mais pour le moment elle ne pouvait rien faire. Elle avait beau retourner la situation dans tout les sens, impossible de lui échapper. Et puis malgré son aura, il s'était malgré tout montré rassurant lors de l'épisode de la main ensanglanté. Bien sur elle n'allait pas jusqu’à lui faire confiance mais au moins, elle était sure de ne pas finir vidée de son sang perdue dans les étendues désertiques. Enfin j'espère...

La voyageuse contempla un instant le foyer et ses restes de nourritures. Elle ne pensait plus à rien, elle dormait déjà à moitié. Elle sursauta cependant quand son "compagnon" sortit de l'ombre derrière elle pour aller s'assoir de l'autre coté du feu, en face de la jeune femme. Lui aussi se mit à regarder les braises, bien sur il n'avait absolument pas l'air fatigué lui, c'était facile, il ne risquait pas de se faire dévorer à tout instant. Pendant que le nocturne contemplait le petites flammes qui crépitait, Leantena le regarda lui. Il fallait reconnaitre une chose, à défaut d'être rassurant, il était beau. Son teint pale et son regard profond lui donnait certes un aspect maladif, mais ses muscles noueux, sa grande taille et Son teint pale et son regard profond lui donnait certes un aspect maladif, mais ses muscles noueux, sa grande taille et la noblesse de ses mouvement compensaient largement. Il semblait perdu dans ses pensées, perturbé. Souvent il balayait du regard l'endroit ou ils se trouvaient, comme si il avait peur d'être poursuivi. C'était étrange, évidement, l'ancienne esclave était poursuivie. Mais lui ? Était il en fuite aussi ? Toutes ces questions taraudait la cervelle de la femme à longueur de journée.
Et au bout d'un long moment silencieux, elle le vit, pour la seconde fois. Ce regard plein de lassitude. Ce désespoir fatigué qui parvenait à se lire jusque dans les yeux. Encore un fois, ce fut bref, mais clair. Il était impossible de le confondre avec un autre, surtout quand on était un esclave, qu'on avait soit même connu la souffrance du manque absolu de perspectives, qu'on se savait à jamais marqué d'une trace indélébile, d'une cicatrice profonde dans l'esprit. Vraiment, ses yeux l'avaient trahis.

"Vous étiez un esclave pas vrai ?"

La guerrière avait parlé presque sans réfléchir, à la vue de ce signe, ses lèvres avait bougés toutes seules. Le nocturne leva alors doucement les yeux vers elle, et quand leurs pupilles se mêlèrent, une fois de plus Leantena du affronter la terrible aura du vampire. Mais elle teint bon, elle avait beau avoir parlé sans réfléchir elle voulait sa réponse. Durant d'interminables secondes ils se regardèrent, les flammes du foyer se reflétant dans leurs yeux.

Signature

avatar

ADMIN

Perso
Description: Ahiyyad est un ex-esclave et un ancien de la Garde Noire. Il porte les vêtements communs à la gent Vampiresque lorsqu'il se trouve à Serkheim mais préfère se grimer en noble lors de ses excursions en terre étrangère. Il se bat à mains nues lorsqu'il souhaite s'amuser, mais à aussi recours à l'Umbromancie, une discipline propre aux vampires. Depuis sa naissance, il est à la recherche de son créateur, l'énigmatique Japet.
Localisation : Serkheim-Capitale des Nocturnes
Messages : 513
Date d'inscription : 07/10/2012

Voir le profil de l'utilisateur


Sam 23 Fév - 22:35
Après avoir mené ses repérages, ill s'était finalement assis près du foyer, las, gageant que l'humaine finirait par s'endormir rapidement. Il ne pouvait pas s'être plus fourvoyé.
Imprudemment, il laissa ses pensées s'égarer. Ces derniers temps, il avait passé beaucoup de temps à s'interroger sur le sens de ses actes. Envoyer balancer son allégeance envers Fylnis et Serkheim, risquer sa place pour une inconnue. Certes, il avait encore des chances de s'en sortir, il n'avait toujours pas repéré leurs hypothétiques poursuivants tout à l'heure. Mais tout de même.

Cette vie semblait valoir le coup, songea l'oriental. Cette Leantena avait du cran. Plus futée qu'elle n'en avait l'air, et elle en voulait. Elle savait se battre, c'était certain. Sa maîtrise de soi, la manière qu'elle avait de l'observer en douce, de toujours laisser une main traîner du côté de ses armes...Elle n'avait pas survécu à cette "rébellion" pour rien. Le vampire avait développé le sentiment que sauver cette femme était la chose à faire. Il eut l'idée de lui enseigner les rudiments du Kranna Eje. Ici, dans le sable, comme lui-même l'avait appris... Une intuition stupide, certainement.

"Vous étiez un esclave pas vrai ?"

Ahiyyad sentit ses veines se contracter et plongea lentement son regard dans celui de la rebelle. Elle maintint sa tête droite, malgré sa peur. Combien de personnes avaient déjà réalisé sa nature d'ex-esclave ? Quelques nocturnes, qui avaient reconnu la marque qu'il portait à l'épaule droite. Il les avait fuis par la suite, plutôt que de les supprimer. La discipline n'est-ce pas. Fylnis n'ignorait rien de son exécutant non plus, mais il avait les moyens de se renseigner lui. Il avait dû faire interroger les Gardes qui l'avaient escorté en compagnie de Crios jusqu’à Serkheim. Et voilà que cette frêle esclave perdue au milieu du désert le perçait à jour ! Il ne pouvait que se blâmer lui-même. Il avait été trop distrait ces derniers jours pour conserver a tout moment son masque de sobriété. Alors le nocturne, contre toute attente, laissa échapper un mince sourire. Décidément cette humaine était pleine de surprise.

Ses ombres engloutirent soudainement les flammes et un noir d'encre tomba sur la scène. Les lunes n'étaient pas pleines et des nuages cachaient les étoiles. Rien de bien étonnant, ils étaient presque sortis du désert. Toujours était-il que la pénombre avait saisi les voyageurs et que le nocturne entendit nettement le pouls de sa compagne accélérer sensiblement. Il sourit plus largement encore.

-Il est dangereux de chercher à évoquer le passé d'un vampire, souffla t-il dans l'obscurité. Il y a peu de choses aussi dérangeantes pour nous que cela. Prenez garde à vos paroles désormais, moi-même je ne sais ce que vous pourriez réveiller.

Les flammes réapparurent au creux des ombres, diffusant à nouveau leur lueur rassurante. Le vampire avait adopté une expression plus ou moins ironique. Il sourit presque lorsqu'il vit la jeune femme se faire violence afin de lâcher son arme. Puis, il répondit enfin à sa question.

-J'étais esclave autrefois, avant de devenir ce que je suis à présent. J'avais un maître et des camarades.

Une image floue se forme à la lisière de l'esprit du vampire. Un autre feu en un autre lieu. Avec Hemri et les autres...Des histoires étaient contées à la lumière de ces flammes.

-Aujourd'hui, tous sont retournés aux dunes, emportés par les Heures fit-il en dispersant quelques grains au cœur des braises d'un geste las.

Puis il demeura muet, les yeux rivés sur le foyer tremblotant.

Signature



Comme tu me plairais ô Nuit! sans ces étoiles
Dont la lumière parle un langage connu !
Car je cherche le vide, et le noir, et le nu !

Le cri du crieur de nuit.

avatar

VOYAGEUR

Perso
Description: Leantena, est une jeune femme malade de son passé, elle se soigne dans l'alcool et la fête. Mais surtout ce sont les voyages qui la font gérir petit à petit.
Messages : 216
Date d'inscription : 27/10/2012

Voir le profil de l'utilisateur


Dim 10 Mar - 14:44
Les quelques gouttes de sueurs qui tombèrent sur le sols semblèrent exploser dans un tumulte de sons assourdissants à l'oreille de la jeune femme. Tout ses membres tremblaient, les ténèbres dans lesquelles il venait de la plonger était comme un drap glacial qui vous englobe et vous pénètre. Crispant et paralysant vos muscles. Par moment le vampire semblait réellement être une personnification de la peur...
Quand la faible lumière de la nuit avait retrouvé la place qui lui revenait de droit Leantena se rendit conte qu'elle tenait dans sa main droite Ténaé, ses doigts étaient crispés autour du manche et tremblotaient doucement. La guerrière du faire un effort considérable pour lâcher l'épée. Et une fois sur le sol, l'ancienne esclave put constater que la marque de son éteinte était restée imprimée sur le manche de l'arme.

Décidément la question ne semblait pas lui avoir plut. Ce tour qui lui avait joué l'indiquait clairement, persévérer dans la voix de la curiosité pouvait s’avérer dangereux...
Mais il avait répondu ! Elle n'allait tout de même pas s'arrêter en si bon chemin, au contraire c'était clairement le bon moment pour lui tirer les vers du nez. Des dizaines de questions se bousculaient dans son esprit, le choix qu'elle fit fut particulièrement intéressé.

"Pourquoi m'avez vous emmené avec vous ?"

Elle avait prit sa voix la plus dure et la plus sèche, bien qu'elle savait pertinemment que cela ne lui ferait ni chaud ni froid. Mais son enthousiasme eut une fois de plus raison d'elle et avant que le nocturne ne puisse réponde elle enchaina :

"Vous m’emmenez chez les orques non ?... Bien sur que oui, il y a rien d'autre par la bas... Mais... Pourquoi ?"

Les orques... Rapidement elle avait comprit que la terre des peaux vertes serait leurs destination. Le choix était téméraire, l'image que Leantena avait de ces créature venait de ce qu'elle voyait dans ses camps. La bas les orques n'étaient pas mélangées avec les autres esclaves. Chaque représentant de cette espèce était constamment attaché et surveillé de près. Et jamais, au grand jamais, les gardes ne s'avisaient de laisser deux orques s'approcher... Leur tempérament destructeur et les nombreuses rivalités entres les clans pouvaient donner naissance à un véritable carnage sur un simple regard. Et ça, il fallait à tout prix l'éviter.

Tous ces souvenirs contribuaient à accentuer la perplexité de Leantena. Qui allait maintenant devoir affronter une nouvelle fois les maux du vampire.

Signature


Contenu sponsorisé




Signature

 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1